Actualités

 Jeune entrepreneur social ayant été accompagné à ses débuts par le Lab Ess (une autre SAEI de la communauté Afric’innov), Paul Laurent consacre son travail à l’accompagnement des migrants vers l’entrepreneuriat en Tunisie avec l’incubateur Kufanya. Accompagnés par des partenaires tels que l’Ambassade de France ou encore l’Organisation Internationale pour les Migrations, Kufanya fait de l’entrepreneuriat migrant en Tunisie une réalité !

Temps de lecture : 5 minutes

 

AFRIC’INNOV : Pouvez-vous vous présenter à notre communauté ?

Je me nomme Paul Laurent Nyobe Lipot et je suis de nationalité camerounaise. Je suis le fondateur de l’association African Business Leaders qui est à l’origine du projet Kufanya, l’incubateur pour entrepreneurs migrant en Tunisie.

 

AFRIC’INNOV : Quelles sont les raisons qui ont présidé à la création d’un incubateur pour migrants en Tunisie ?

Venus en grand nombre pour étudier, fuir la guerre ou trouver du travail, les migrants, depuis la révolution, sont parties prenantes de la vie sociale en Tunisie. Malheureusement, du fait des lois restrictives à l’emploi des étrangers, ceux-ci sont exposés à des difficultés d’insertion économique occasionnant un risque accru à la précarité. 

C’est dans le but de réduire ces inégalités que nous avons mis sur pied Kufanya, un incubateur dédié aux migrants ayant pour but de permettre leur autonomisation et leur insertion économique par l’entrepreneuriat, afin de faire d’eux des acteurs du développement local.

Kufanya recevant le prix UBCI/Lab Ess de la meilleure entreprise sociale en Tunisie en 2019

 

AFRIC’INNOV : Quel est l’offre d’accompagnement proposée par Kufanya à sa cible ?

Nous avons déployé 3 types de programmes au sein de notre incubateur.

D’abord, nous avons mis en place un programme de formation d’accompagnement et d’insertion économique dans le but de renforcer les capacités de nos porteurs de projets, afin d’avoir les outils pour maintenir durablement leurs activités économiques. 

Ensuite, nous avons un programme d’incubation qui a pour but de donner du temps de maturation aux projets incubés à travers un accès à un local et bureau, WI-FI, réseau de partenaires, etc.

Et enfin, toujours tenant en compte la spécificité de notre cible, nous déployons un programme d’assistance alimentaire à travers une épicerie solidaire au sein de l’incubateur. Cette initiative permet à des migrants d’accéder à des produits alimentaires de base à des prix compétitifs.

 

Session d'informations à destination des entrepreneurs migrants sur le parcours d'incubation de Kufanya

 

AFRIC’INNOV : Quel bilan tirez-vous de vos 2 années d’existence ?

En 2 ans, nous avons pu mettre sur pied un programme de formation mais d’accompagnement unique et abordable pour des populations n’ayant pas forcément fait de longues études ; nous avons aussi engagé une équipe de coachs et de formateurs experts en formation de populations vulnérables.

Enfin, nous avons créé un espace de coworking et de travail pérenne, donc capable de s’autofinancer et doté de toutes les commodités utiles au développement de jeunes entreprises.

 

AFRIC’INNOV : Quelles sont les difficultés ou challenges auxquels vous êtes confrontés ?

Nos challenges portent principalement sur le renforcement de capacités de nos équipes, d’où l’utilité des formations Afric’innov dont nous disposons gratuitement. Il nous faut aussi aller vers plus de ressources humaines pour répondre aux besoins énormes de notre cible. 

De plus, travaillant avec des cibles vulnérables, celles-ci n’ont malheureusement pas accès au financement indispensable à tout entrepreneur souhaitant développer son activité. Dans cette perspective, nous réfléchissons à mettre sur pied un système de microfinance permettant à nos bénéficiaires d’avoir accès plus facilement à des fonds.

 -----

Pour entrer en contact avec Paul Laurent, écrivez-lui sur nyobelipot@yahoo.fr ! 

 

Interview réalisée par Ousseynou Gueye, Responsable Communication d'Afric'innov (ousseynou@africinnov.com) 

 

copyright www.africinnov.com/news

 

Retrouver d'autres articles rédigés par Afric'innov

Pour démarrer votre recherche, tapez un mot-clé :